Revenus et surrémunération des fonctionnaires à La Réunion en 1996

Appliqués à l’origine aux fonctionnaires du cadre général de l’État affectés dans les colonies, les mécanismes de majoration des revenus ont été étendus progressivement, après la départementalisation, à l’ensemble des fonctionnaires de l’État en service à la Réunion, puis à la fonction publique territoriale, hospitalière et aux organismes publics et parapublics.

Mis en place en mars 1996, l’Observatoire des prix et des revenus de la Réunion créé à l’initiative de M. Jean-Jacques de Peretti, ministre délégué chargé de l’outre-mer, est la traduction concrète de la démarche d’étude et de concertation pour laquelle celui-ci avait opté en réponse aux demandes locales d’examen des effets induits par les surrémunérations des fonctionnaires.

Rédigé en juillet 1996 par son président, M. Bernard Pêcheur, le rapport de l’Observatoire des prix et des revenus de la Réunion, créé en mars de la même année à l’initiative de M. Jean-Jacques de Peretti, ministre délégué chargé de l’outre-mer, montre que, pour les 23 500 agents rémunérés par l’État et travaillant à mi-temps ou plus (hors défense) à la Réunion, « le salaire moyen est supérieur de 51 % à celui de la métropole »


Lire le rapport Pecheur

Un doute sur un terme ? Consultez notre liste de définitions.