Avis de l’OPMR sur le Bouclier qualité-prix

Dans son avis adopté le 13 décembre 2019 en assemblée plénière, l’Observatoire des prix, des marges et des revenus (OPMR) expose les principes généraux de cadrage de la négociation à venir pilotée par la préfecture avec les acteurs économiques et ses préconisations relatives à la composition de la liste des produits du BQP pour 2020 (cliquer sur le lien hypertexte en fin d’article pour le télécharger dans son intégralité).

Dans la suite logique de son avis du 19 décembre 2018 appelant à une refonte du BQP associant largement la population réunionnaise, l’OPMR préconise :

1°) d’augmenter le nombre de produits de la liste de 109 à 250. Ces produits pourraient être répartis entre les trois principales familles suivantes : produits alimentaires, produits d’entretien ménager et produits d’hygiène corporelle. Afin d’éviter que La Réunion ne soit réduite au statut de territoire de consommation de produits importés, une liste BQP péi composée des produits les plus consommés pourrait compléter le dispositif.

2°) de sélectionner les 250 produits au terme d’une large consultation de la population sur la base des produits les plus vendus : top 300 des produits alimentaires

– top 50 des produits d’hygiène

– top 50 des produits d’entretien ménager

– top 100 des produits locaux

L’avis d’un panel de nutritionnistes pourrait être sollicité afin d’écarter les produits alimentaires les plus nocifs pour la santé.

3°) d’être associé aux négociations conduite par le préfet et les acteurs de la grande distribution ;

4°) de formaliser l’engagement des représentants de la grande distribution à ne réaliser aucun profit sur la vente des produits du BQP. Le pôle concurrence de la DIECCTE pourrait être explicitement mandaté pour contrôler le respect de ce point.

5°) D’élargir la participation aux magasins de moins de 950 mètres carrés de surface en créant des listes comportant un nombre de produits adapté. L’objectif recherché est de permettre à l’ensemble de la population, y compris celles des écarts, de trouver des produits du BQP à proximité.

6°) d’organiser une grande campagne de lancement pour en informer les consommateurs.

La mise en place au cours de l’année 2019 d’un ilot dédié aux produits BQP pendant plusieurs semaines dans l’une des allées centrales d’un magasin s’étant avérée concluante en termes de vente, la généralisation de cette expérience à l’ensemble des magasins participant au dispositif pendant une période d’au moins deux semaines durant cette campagne de lancement est souhaitée.

7°) de faire bénéficier les produits de la liste BQP d’efforts équivalents de mise en valeur de la part des acteurs de la grande distribution que les produits faisant l’objet de promotion tant en termes de positionnement dans les rayons que d’affichage publicitaire.

8°) de réaliser un bilan intermédiaire du nouveau dispositif afin d’envisager les mesures correctrices à prendre pour améliorer le dispositif sans attendre la fin de l’année ;

9°) de doter le pôle C de la DIECCTE des moyens nécessaires pour assurer l’ensemble des contrôles liés à la mise en œuvre du dispositif du BQP.

Lire l’avis de l’OPMR sur le BQP

 

Un doute sur un terme ? Consultez notre liste de définitions.