Produits de grande consommation outre-mer : fin de la distribution exclusive

L’Autorité de la concurrence obtient de plusieurs industriels métropolitains la fin de la distribution exclusive de leurs produits en outre-mer et la mise en place d’une mise en concurrence pour sélectionner leurs grossistes-importateurs.

A la suite de deux saisines d’office, l’Autorité de la concurrence vient d’obtenir de plusieurs industriels (Bolton Solitaire, Danone, Johnson & Johnson Santé et Beauté France et Pernod-Ricard) la suppression de toute exclusivité dans la distribution de leurs produits à La Réunion et les autres départements d’outre-mer.

Les marques concernées sont, entre autres : Carolin, WC net, Sanogyl… (pour Bolton Solitaire SAS) ; Volvic, Evian, Badoit, Gallia, Blédina… (pour Danone SA) ; Le Petit Marseillais, Vania, Nett, Neutrogena, Laboratoires Vendôme… (pour Johnson & Johnson Santé et Beauté France) ; Ricard, Pastis 51, Clan Campbell, Absolut Vodka… (pour Pernod-Ricard).

Allant au-delà de leurs obligations légales, qui se limitent à ne pas mettre en place d’accord d’exclusivité sans justification suffisante, les entreprises ont proposé de sélectionner périodiquement leurs grossistes non exclusifs à partir de procédures d’appel d’offres ou de mise en concurrence transparentes et non discriminatoires.

Ce processus devrait permettre d’animer la concurrence entre grossistes, voire d’amener de nouveaux opérateurs sur ce marché, et in fine de stimuler la concurrence en prix des produits de grande consommation concernés au bénéfice des consommateurs ultramarins.


Lire le communiqué de presse de l’autorité de la concurrence

Consulter la décision de l’Autorité de la concurrence

Un doute sur un terme ? Consultez notre liste de définitions.