Les services marchands au cœur du développement économique de La Réunion

L’Institut d’émission des départements d’outre-mer (IEDOM) a publié le 21 mars 2016 une note concernant le secteur des services marchands à La Réunion. Ce secteur économique, ayant déjà un poids significatif dans l’économie réunionnaise, offre des rémunérations salariales plus élevées que dans les autres secteurs à La Réunion ainsi que des perspectives importantes pour l’avenir, en lien avec les mutations économiques, démographiques et sociales de l’île.

Les services marchands couvrent un vaste champ d’activités : ils rassemblent l’ensemble des services orientés vers  les ménages ou vers les entreprises, ainsi que les activités financières et d’assurance, d’information et de  communication, et de transports.  Au sein de ce secteur diversifié, les services aux ménages occupent la première place. Ils se sont développés dans le
sillage du rattrapage des niveaux de vie avec la France métropolitaine.

Le secteur des services marchands est particulièrement dynamique. La création de richesses y est plus élevée que dans le reste de l’économie, avec une progression de 5,9 % en moyenne par an de la VA en valeur entre 2000 et 2011. Il contribue à la création d’un emploi sur deux et à plus d’un tiers de la valeur ajoutée de La Réunion.

Ce secteur génère des effets d’entraînement non négligeables sur le potentiel de croissance économique, ainsi que  sur l’efficacité économique générale, grâce à un niveau de productivité supérieur au reste de l’économie. À La Réunion, la richesse moyenne produite par salarié dans le  secteur des services marchands est en effet supérieure d’un quart à celle produite dans le reste de l’économie marchande en 2011.

Du point de vue de l’OPMR, il est en particulier à noter que ces gains de productivité  permettent d’absorber des rémunérations salariales plus élevées (de 20 % à 60 % au-dessus de la moyenne régionale).

Enfin, les perspectives de développement pour ce secteur sont encore très nombreuses. Des mutations technologiques,  économiques, démographiques ou encore sociétales, incitent déjà les acteurs économiques réunionnais à proposer  de nouveaux services. Ces innovations permettront de créer de nouvelles activités et donc de nouveaux emplois.

Lire la note de l’IEDOM

 

 

Un doute sur un terme ? Consultez notre liste de définitions.