compte rendu de la réunion du 11 octobre 2019

L’assemblée plenière de l’OPMR s’est réunie vendredi 11 octobre 2019 sous la présidence de M. Sébastien FERNANDES, en présence de 45 membres. Cette réunion s’est articulée autour de trois séquences principales.

La séance a démarré par une présentation du rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les pratiques de la grande distribution réalisée par Mme Ericka BAREIGTS, députée de La Réunion et membre de cette commission.

Présidée par deux députés de la majorité présentielle, cette commission comprenant 30 députés, dont deux des Outre-mer, a réalisé plus de 180 heures d’audition auprès de 200 personnes durant 6 mois.

L’objet de cette enquête est de mettre au jour la nature des relations entre fournisseurs et distributeurs dans un contexte où, pour la première fois de son histoire, le modèle jusque-là triomphant de la grande distribution a supprimé plus d’emplois qu’il n’en a créé au 1er semestre 2019, et où les aspirations des consommateurs semblent s’orienter vers des produits locaux et de meilleur qualité.

A l’issue de cet important travail, cette commission a formulé 41 propositions dont les principales ont été présentées par Mme BAREIGTS et que vous pouvez consulter en cliquant sur le lien suivant : présentation du rapport de la commission d’enquête parlementaire sur les pratiques de la grande distribution

La deuxième partie de la réunion a porté sur une nouvelle présentation, par M. Pascal GAUCI, secrétaire général de la préfecture de La Réunion, du projet de plan d’action du préfet de La Réunion sur la vie chère, que vous pouvez consulter en cliquant sur le lien suivant : projet de plan de lutte contre la vie chère

Présenté pour la première fois aux membres de l’OPMR à l’occasion de la venue de la ministre des Outre-mer le 19 septembre dernier, il s’agissait de réexaminer ce projet avec le recul nécessaire pour en déceler l’intérêt et les limites.

Sans entrer dans les détails, il est ressorti des discussions que ce plan s’oriente globalement dans la bonne direction mais qu’il convient de l’enrichir considérablement sur deux aspects. En effet, centré essentiellement sur le secteur particulier de la grande distribution, il doit en premier lieu être complété par des propositions relevant de tous les plus grands postes de dépense des ménages tels que les transports, le logement, la santé, les loisirs, etc. Dans la mesure où le pouvoir d’achat ne relève pas uniquement de la « cherté de la vie » mais aussi des revenus, ce projet de plan d’action doit en second lieu être accompagné de mesures fortes sur cette dernière question, dans un contexte où le salaire médian des Réunionnais est 30 % inférieur à celui de la métropole.

Le SGAR a annoncé la possibilité d’une rencontre des membres de l’OPMR avec le Président de la République lors de son déplacement à La Réunion du 23 au 25 octobre prochain. De nombreux membres ont exprimé leur désappointement sur une rencontre qui pourrait être organisée sous la forme d’un pique-nique. Les modalités de cette rencontre n’étaient pas encore définitivement arrêtées.

La dernière partie de la réunion a porté sur une intervention conjointe des présidents locaux des associations de consommateurs UFC Que Choisir et CLCV, Jean-Pierre LAJOIE et Philippe COURQUET, sur la structuration des filières agricole et agro-alimentaire à La Réunion autour d’INVIVO et de l’URCOOPA. Leur attention s’est concentrée sur les conséquences de cette structuration en matière de qualité des produits locaux, de répartition des bénéfices à chacun des maillons de la chaîne de valeur et de cherté de la vie. A l’issue de cette intervention, les membres de l’OPMR approuvent la mise en place d’un groupe de travail sur le sujet, animé par les deux associations qui ont déjà effectué un travail important de recherche sur le sujet, à laquelle tous les membres et citoyens de l’OPMR qui le souhaitent sont invités à prendre part.

Sur la suggestion de Mme Corine RAMOUNE, vice-présidente du CESER, et dans la même logique que la proposition de coopération avec le CESER sur l’étude en partenariat avec l’Insee sur les dépenses contraintes, la participation du CESER a ce groupe de travail pourra être envisagée.

L’ordre du jour étant épuisé, la séance a été levée à 18h30.

La prochaine assemblée plénière de l’OPMR aura lieu à Saint-Denis le vendredi 8 novembre 2019.

L’ordre du jour sera prochainement transmis à tous les membres.

Un doute sur un terme ? Consultez notre liste de définitions.