Cérémonie d’installation officielle des 50 citoyens tirés au sort

A l’occasion de la visite à La Réunion de Mme Annick Girardin, ministre des outre-mer, la cérémonie officielle d’installation des 50 citoyens tirés au sort pour être associés aux travaux de l’OPMR s’est déroulée en préfecture, lundi 18 mars 2019, en présence de M. Sébastien FERNANDES, président de l’Observatoire.

Cette cérémonie s’inscrit dans le prolongement du discours du 30 novembre 2018 de la ministre des outre-mer qui avait alors proposé que l’OPMR de La Réunion associe à ses travaux un panel de 50 Réunionnais tirés au sort parmi ceux qui se seront portés candidats au terme d’une campagne de mobilisation initiée par l’État.

Après une brève allocution de la ministre pour rappeler ses engagements en matière de lutte contre la vie chère, chacun des membres de l’OPMR et des 50 citoyens associés ont été invités par Sébastien FERNANDES à se présenter.

Une fois les présentations terminées, le président de l’OPMR a procédé à la présentation de l’observatoire et de ses missions avant de céder à nouveau la parole aux participants afin que chacun puisse poser ses questions et exprimer ses attentes.

D’une durée de plus de 3 heures, ses échanges ont été extrêmement riches et variés. Ils ont porté aussi bien sur le statut et les modalités de participation des 50 citoyens associés au sein de l’OPMR, son mode de fonctionnement, ses prérogatives et ses missions, que sur les sujets ayant trait à la lutte contre la vie chère à La Réunion. Ont ainsi été évoqués pêle-mêle des questions relatives à la grande distribution alimentaire, au marché de l’automobile (vente des véhicules neufs, pièces détachées, réparation., etc.), aux carburants, au bouclier qualité-prix, etc.

Les 50 citoyens ainsi que des membres de l’observatoire ont tous pu poser leurs questions et interpeller directement la ministre des outre-mer et le président de l’OPMR qui ont répondu à chacun d’entre eux.

A l’issue de ces premiers échanges et compte tenu de l’heure tardive, il a été convenu de consacrer plus spécifiquement la prochaine réunion, qui aura lieu dans un délai de 15 jours maximum, aux modalités précises de participation des 50 citoyens associés aux travaux de l’Observatoire, étant entendu que ceux-ci ne peuvent être définis que dans le cadre d’une consultation de ces derniers et des membres de l’OPMR.

Sans attendre, le principe d’une réunion toutes les 3 semaines a été évoqué pour une période de 6 mois au minimum à la suite de laquelle une première évaluation pourra être effectuée afin d’affiner l’organisation des travaux.

L’OPMR s’est enfin engagé à demander aux employeurs et à l’agence nationale pour l’Emploi d’accorder des facilités aux 50 citoyens pour leur permettre de participer à ses travaux.

Un doute sur un terme ? Consultez notre liste de définitions.