Avis de l’OPMR sur le Bouclier qualité-prix

Dans son avis adopté le 8 décembre 2016 en assemblée plénière, l’Observatoire des prix, des marges et des revenus (OPMR) présente le bilan des contrôles du Bouclier qualité-prix (BQP) réalisés par la direction des entreprises, de l’emploi, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIECCTE) en 2016, les principes généraux de cadrage de la négociation à venir pilotée par la préfecture avec les acteurs économiques et ses préconisations relatives à la composition de la liste des produits du BQP pour 2016.

Comme les années précédentes, L’OPMR préconise de fonder le BQP sur les trois piliers suivants :

  • poursuivre l’effort de modération des prix ;
  • accorder une place substantielle aux produits locaux ;
  • renforcer la qualité nutritionnelle des produits.

En complément de ces grands principes et du bilan relatif au BQP 2016 présenté dans le cadre de la commission BQP du 24 novembre 2016, l’OPMR préconise plus particulièrement d’orienter la négociation sur les critères suivants :

Critères de sélection des produits à supprimer en priorité :

– Les moins vendus

– Ceux qui sont en plus forte baisse

– Les viandes, matières grasses ajoutées et produits sucrés qui sont sur-représentés dans la liste 2016 du BQP

– Sans intérêt nutritionnel et gustatif avéré

Critère de sélection des produits à ajouter en priorité :

– Fruits et légumes et produits laitiers qui sont sous-représentés dans la liste 2016 du BQP

– Correspondant à des habitudes réelles de consommation locale

– Présentant un intérêt nutritionnel et gustatif avéré

Critères de sélection des produits à modifier en priorité :

– Conditionnement inadapté par rapport aux habitudes de consommation locale

– Qualités nutritionnelles et gustatives pouvant être améliorées

L’OPMR demande également que l’eau en bouteille, déjà intégrée dans les listes BQP des autres DOM, soit ajoutée à la liste des produits du BQP 2017 à La Réunion

Enfin, comme il ressort des contrôles de la DIECCTE que les prix cibles issus des négociations sous l’égide du préfet de La Réunion entre les différents partenaires ont, semble-t-il, été surévalués en moyenne d’un peu plus de 6,5 % par rapport à la réalité des prix pratiqués, l’OPMR souhaite que ceux-ci soient réajustés dès le stade de ces négociations afin de réduire l’écart entre le prix plafond de la liste BQP avec celui réellement pratiqué en magasin.

Un doute sur un terme ? Consultez notre liste de définitions.